Stratégie sociale média et ESS : interview d’une partenaire engagée.

Posted by ajuston |30 Juin 17 | 0 comments

Stratégie sociale média et ESS : interview d’une partenaire engagée.

« Durable » et connectée, Yéza Lucas s’investit pour l’économie sociale et solidaire en tant que content et community manager.

Toi, ta personnalité, en 5 hachtags ?

#Citadine #connectée #Socialbusiness #blogueuse #bobo

Les domaines en tout genre qui t’animent, te rende curieuse et te font te déplacer ?

Au risque de paraitre extrêmement peu originale, l’idée de partir voyager dans un pays dépaysant me stimule vraiment. Pour tout te dire, le Japon est actuellement le rêve de ma vie. Mais je peux également me déplacer moins loin pour des raisons différentes comme un concert, une manifestation pour soutenir une cause ou bien pratiquer une activité qui apporterait un équilibre à ma vie. L’aïkido que j’ai commencé cette année est un exemple parlant. La course à pied, que je pratique depuis dix ans, fait partie de ma vie.
Sur le plan des valeurs, je suis particulièrement impliquée dans la réalisation et l’accompagnement de projets qui ont un impact environnemental ou social positif. C’est dans ce contexte que j’ai rejoint cette année l’aventure CforGood comme Ambassadrice pour cette jeune startup permettant aux citoyens de consommer local et responsable facilement.
Cette même année, mon intérêt pour les sujets liés au changement de société et aux mutations du monde du travail m’ont également donné l’envie de rejoindre le collectif Labyrinthe pour qui j’écris des articles, assure la gestion des réseaux sociaux et participe à l’animation d’évènements réguliers.

Yéza Lucas dans une auberge de jeunesse éco-responsable à Lyon, en préparation d’une interview de voyageurs reliant Lyon à Istanbul en vélo (en haut à droite), ou de Paris à Lyon à pied (à gauche avec la casquette).

Côté pro… que fais-tu après t’être levée le matin ?

J’ai récemment quitté mon poste comme chargée de communication et événementielle au sein d’une association de développement durable qui travaille avec des collectivités territoriales. Je suis maintenant à mon compte comme community et content manager pour des startups du secteur développement durable/Economie sociale et solidaire (ESS).Plus précisément, je leur propose dans un premier temps de mettre en place une stratégie de social media. Concrètement, je définis avec mes clients des objectifs par réseau social afin de construire une communauté solide, et générer plus de conversions. A partir de là, je mets en place des actions régulières qui découlent des objectifs fixés, . J’aurai ensuite toutes les clés en main pour animer leurs réseaux sociaux en proposant des formats variés dans mes publications mais également produire des contenus plus longs (de type article, interview, vidéos) pour valoriser et mieux faire connaitre leur activité. Les réseaux sociaux ce n’est pas une science exacte, donc il faut tester, et voir ce qui marche le mieux à un moment donné. 

En ce moment, j’écris régulièrement des tutos à destination des freelances et notamment des community managers pour bien connaitre les astuces pour mieux gérer son activité : « les tips quotidien du freelance « ,  « comment bien réseauter dans le secteur du développement durable et de l’ESS », « les bons plans du community manager alternatif » et autres coups de pouce ludiques pour les entrepreneurs et clients ! 🙂 

J’ai co-crée avec une amie Freelance (Katia Boulinet), la première communauté de Freelances ESS/DD sur Facebook : il s’agit d’un groupe d’entraide pour permettre aux freelances du secteur de s’apporter du soutien au quotidien, et de se connaitre et de se rencontrer. J’engage des actions de community management tous les jours et nous organisons le premier apéro rencontre le 25 octobre ! Nous espérons voir le groupe s’agrandir et la communauté devenir plus forte. L’objectif est de faire reconnaitre la spécialisation comme une valeur ajoutée des freelances dans leur parcours tout comme dans leurs valeurs, et particulièrement l’investissement dans l’économie sociale et solidaire et le développement durable. 

C’est pour ça qu’ en parallèle du groupe Facebook, j’ai crée le projet « FreelancESS » pour lequel je dresse le portrait d’entrepreneurs du changement.

A qui tu t’adresses ?

Je m’adresse à des acteurs dont les projets ont un fondement éthique et responsable. Je souhaite accompagner des startups avec qui je partage des valeurs et une vision commune. 

Et quelle est ta vision ?

J’aimerais avoir en commun avec mes clients des valeurs de partage (c’est pourquoi j’aime travailler avec des acteurs de l’économie collaborative), de solidarité (en lien avec mon domaine de prédilection qu’est l’ESS), de respect de l’environnement et de l’humain mais également une vision tournée vers l’innovation, car c’est cela qui fait avancer une entreprise. L’innovation recouvre pour moi la créativité, pour se démarquer et sans cesse évoluer, la prospective pour une vision réfléchie sur la société de demain, mais également un modèle économique viable tout en conservant des valeurs de l’économie sociale et solidaire. C’est ça le social business. 

Je vois que tu es passionnée… peux-tu m’en dire plus sur l’intérêt des réseaux sociaux et du contenu de marque pour les entreprises ?

L’enjeu est énorme pour les structures de l’économie sociale et solidaire. S’agissant souvent de structures vieillissantes ou avec peu de moyens, la communication est LA solution pour se faire connaitre et renforcer leur visibilité. Une bonne stratégie social media créative permet à ces startups d’émerger. Mais personnellement c’est la charte graphique des anciennes structures de l’ESS qu’il faudrait revoir pour véhiculer une image plus neuve. Le rôle des graphistes est majeur pour l’ESS ! 

Qui as tu accompagné dernièrement ?

J’ai accompagné et j’accompagne depuis en ce moment GreenCity tour, une startup qui propose des parcours de visite sous un angle écologique. Je mets en valeur la présence digitale de la startup notamment via Facebook et Instagram.

Yéza Lucas en présence de la fondatrice de GreenCity tour (de dos) pour un parcours test de son circuit écolo du 10e arrondissement

Quels conseils peux-tu donner aux entreprises qui souhaitent améliorer leur stratégie social média ?

Il faut être présent sur les réseaux sociaux mais uniquement ceux qui sont pertinents pour son business. Un restaurateur n’a pas grand intérêt à être sur Twitter par exemple… Il faut surtout s’adresser à sa cible en formulant et en communiquant un message ciblé et non vouloir rassembler tout le monde. C’est comme ça qu’on crée une communauté et un noyau solide autour de son produit. Enfin il faut être patient, parce que les algorithmes ne sont pas une science exacte et les internautes mettent également du temps à être séduit.

Comment te contacter ?

Je suis partout sur internet 😉 ! Mais on peut me contacter sur Facebook et LinkedIn en tapant mon nom et prénom : Yéza Lucas, sur twitter @yeza90, sinon par mail : yezalucas@gmail.com

Photo : © Ever

 

 


No Responses

Leave a Reply




2 × 4 =